Paroisse Sainte Anne des Calades : le Blog

4e semaine de l’Avent !

Dimanche 22 décembre 4e semaine de l’Avent

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 1,18-24.

 « Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre chez toi Marie, ton épouse, puisque l’enfant qui est engendré en elle vient de l’Esprit Saint ;
elle enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus (c’est-à-dire : Le-Seigneur-sauve), car c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés. »

Le scandale n’est pas une création de notre temps.

Cette jeune fille accordée en mariage à un homme juste est enceinte, il n’y a pas de doute, pour tous elle a fauté.

Se pose à présent cette délicate question à Joseph : que doit-il faire ou plutôt que va-t-il faire ? En toute logique, il devrait la présenter au conseil de la synagogue et la loi devrait rendre une sentence qui devrait osciller entre lapidation ou lapidation.

Alors pourquoi Joseph, qui est un homme juste, n’applique pas la loi ? de quoi a-t-il donc peur ? ou que dissimule-t-il ?

Ne serait-il pas possible de penser que Joseph n’est pas seulement juste mais qu’il est humble aussi. Il sait déjà, que l’enfant que porte Marie, son épouse légitime est l’œuvre de Dieu et il décide, par respect et pour ne pas usurpé la place qui n’est pas la sienne, de s’effacer devant le tout puissant.

Joseph se retire pour laisser à Marie toute la grâce qui lui revient, elle est la mère de Dieu comment pourrait-il être lui le père de Dieu !

Mais voici que l’ange du Seigneur, le Seigneur lui-même, lui fait une annonce, l’annonce faite à Joseph. Que nous disent les mots de l’ange et quelle est la mission que Dieu confie à cet homme.

Tu accueilleras le Fils de Dieu dans la famille humaine et dans ta lignée et tu lui donneras un nom. Par toi l’enfant de Marie accomplira la prophétie d’Isaïe. C’est Dieu lui-même qui se donne mais c’est toi qui lui ouvriras le chemin de l’humanité.

Joseph devient une pièce maitresse dans le plan salvifique de Dieu, par son humilité il accepte, accueille et sert le Fils du très haut.

D’une manière particulière il peut aussi être considéré comme le modèle de la paternité humaine et spirituelle. Accepter, accueillir et servir en toute humilité celui qui nous est donné, pour qu’il réponde à son tour au projet de Dieu, n’est-ce pas là aussi une magnifique vocation.

Par Joseph nous pouvons faire une place particulière dans notre prière à tous les pères et entonner un « Je vous salue Joseph » pour tous ceux qui portent, ont portés ou voudraient porter un enfant.

Jorge JIMENEZ

Partager l'article
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Print this page
Print